Feeds:
Posts
Comments

Archive for April, 2013

Translate these seven sentences from English to French using the verb niaiser.

If you’re not familiar with this verb, be sure to read Everything you ever wanted to know about the québécois verb NIAISER before you begin.

Answers to come in #588!

1. Stop goofing off at work.
2. You’re getting played by your girlfriend.
3. I wasted almost all day on Facebook.
4. Are you kidding me or what?
5. I got teased at school because of my first name.
6. You made me wait around for three hours for that?
7. Don’t mess around with those guys.

Read Full Post »

In this video, you’ll hear two accents: l’accent québécois (Isabelle Boulay) and l’accent français (interviewer and boys). Les Petits Chanteurs à la Croix de Bois is a boys’ choir.

— Bravo, les artistes! Venez, Isabelle. Rejoignez-moi. Puis je vais appeler ces fameux fans dont vous parlez tout à l’heure. Étienne et François? Étienne et François? Venez! Mets-toi ici, François… et Étienne, à côté d’Isabelle, voilà. Je rappelle à nos téléspectateurs que votre nouvel album s’appelle Les grands espaces qui fait voyager. Alors, les garçons, lequel de vous veut se lancer?

— Moi, je veux bien.

— C’est parti : Étienne.

— Comment avez-vous commencé votre carrière de chanteuse?

— Ben, c’est vers l’âge de dix-neuf ans que j’ai remporté un concours chez moi, au Québec, qui est le Festival de la chanson de Granby. C’est un concours qui est assez connu, qui est à l’échelle nationale, et à partir de là, ben j’ai fait ma carrière de façon plus professionnelle, et j’ai eu la chance de jouer dans Starmania, j’avais vingt-deux ans. Donc c’est un opéra rock, et moi je jouais le personnage de Marie-Jeanne, la serveuse automate.

— À François maintenant! Une petite question.

— Moi, je voulais savoir si, après tant d’années de carrière, vous avez toujours le même plaisir à chanter.

— J’ai encore plus de plaisir! C’est que plus… je pense que plus on avance, et plus on fait les choses qu’on aime vraiment, ou les choses qui nous tiennent à coeur.

— Merci beaucoup, Isabelle —

— C’est moi qui vous remercie! Merci!

— Et d’avoir joué le jeu avec les garçons. Après les grands espaces canadiens, direction les casbahs orientales. Mesdames et messieurs, Salma Ya Salama, par les Petits Chanteurs à la Croix de Bois!

Read Full Post »

In this video, Ricardo describes two ways of thickening a sauce (épaissir une sauce). You’ll hear two technical terms: un beurre manié and un roux.

I checked how to say these terms in English for you: un beurre manié is a “beurre manié” and un roux is a “roux.” Fortunately, Ricardo describes the two methods in his video!

(Il) y a deux façons d’épaissir une sauce avec du beurre et de la farine : en faisant un beurre manié ou encore un roux. Pour faire un beurre manié, on mélange en parts égales du beurre et de la farine. Alors, pour le test, je vais mélanger un quart de tasse de farine avec un quart de tasse de beurre, mais à la température de la pièce, c’est très important.

Et avec une fourchette, on va mélanger le beurre et la farine jusqu’à ce que ce soit très crémeux et surtout très homogène. Une fois que la farine est vraiment bien enveloppée du beurre, là on est certain que la sauce aura jamais de grumeaux. Alors, on ajoute le beurre manié directement dans la casserole et le liquide doit être à la limite d’être bouillant. On fouette jusqu’à épaississement. Ça y est, notre sauce a épaissi.

Et maintenant, pour faire un roux, cette fois-ci on veut cuire la farine et le beurre. Ensuite de ça on va ajouter du liquide. Mais encore une fois, les mêmes proportions : si c’est un quart de tasse de farine, ce sera un quart de tasse de beurre. Faire un roux, c’est une des premières choses qu’on apprend quand on prend des cours de cuisine.

Et là, en ce moment, je fais cuire la farine avec le beurre. Un, ça enlève un peu le goût de la farine, et deuxièmement ça ajoute de la saveur. Quand on veut faire une sauce brune, généralement ce roux blond-là, on le laisse cuire jusqu’à ce que la couleur change, et va devenir un petit peu plus brun, un roux brun.

Là, c’est prêt. À ce moment-là, je vais ajouter mon liquide. Et on remue, comme avec le beurre manié. Alors évidemment, plus il y aura une grande quantité de roux, plus la sauce sera épaisse. C’est fait!

Read Full Post »

A googler landed on OffQc using the search terms “shit quebecers say.”

OffQc’s all about that shit. Here’s some more of it today: niaiseux. If you haven’t heard this word yet, listen to more French — it’s used a lot.

Most of the time, niaiseux means stupid.

C’est une question niaiseuse.
It’s a stupid question.

C’est niaiseux, je le sais, mais c’est plus fort que moi.
It’s stupid, I know, but I can’t help it.

une personne niaiseuse
a stupid person

C’est donc ben niaiseux!
That’s so stupid! (donc ben sounds like don bin)

Je vais me sentir niaiseuse avec ma question, mais…
I going to feel stupid by asking this, but…

Maybe you’ve heard of this television show: On va s’coucher moins niaiseux. It means something like “you’ll go to bed less ignorant tonight.”

Sometimes the meaning is less harsh than stupid and more like silly or foolish, like a person who gets a rise out of people by joking around.

T’es niaiseux quand tu veux! (said in friendly way)
You’re so silly sometimes!

J’aime faire rire, faire le niaiseux.
I like to make people laugh, act silly.

Maybe you noticed that last example used niaiseux as a noun: un niaiseux, une niaiseuse.

Me prends-tu pour un niaiseux?
Do you think I’m stupid or something?

Elle a joué la niaiseuse.
She played innocent.

Sometimes niaiseux will refer to something really simple to do.

C’est niaiseux à faire.
It’s simple to do.

C’est délicieux et vraiment niaiseux à faire!
It’s delicious and very simple to make!

Getting back to the sense of stupid: if someone’s niaiseux, he should wisen up.

Ça déniaise de lire.
Reading wisens you up (it de-stupids you).

But the verb déniaiser, let’s leave that shit for another day.

Related reading:
Everything you ever wanted to know about the québécois verb NIAISER
Everything you ever wanted to know about the québécois verb POGNER
Everything you ever wanted to know about the québécois use of LÀ

Read Full Post »

Here are possible answers to the exercise from entry #582 on pogner.

1. I caught her by the sleeve.
a. Je l’ai pognée par la manche.
b. Je l’ai attrapée par la manche.

2. I caught a cold.
a. J’ai pogné un rhume.
b. J’ai attrapé un rhume.

3. I’m afraid I’ll get caught.
a. J’ai peur de me faire pogner.
b. J’ai peur de me faire attraper.

4. The car caught on fire.
a. Le char a pogné en feu.
b. La voiture a pris feu.

5. I’m stuck with a big problem.
a. Je suis pogné avec un gros problème.
b. Je me retrouve avec un gros problème.

6. His music is a hit with young people.
a. Sa musique pogne avec les jeunes.
b. Sa musique a du succès avec les jeunes.

7. They fought each other in front of the school.
a. Ils se sont pognés devant l’école.
b. Ils se sont battus devant l’école.

Read Full Post »

Translate these seven sentences from English to French in two ways:

a. in an informal way using pogner
b. in a neutral way avoiding pogner

Example:

She caught the ball.
a. Elle a pogné la balle.
b. Elle a attrapé la balle.

Before you begin, read Everything you ever wanted to know about the québécois verb POGNER.

1. I caught her by the sleeve.
2. I caught a cold.
3. I’m afraid I’ll get caught.
4. The car caught on fire.
5. I’m stuck with a big problem.
6. His music is a hit with young people.
7. They fought each other in front of the school.

Answers tomorrow in #583!

Read Full Post »

Vélo Québec talks about conflicts in intersections and every cyclist’s worst nightmare… drivers who open their car door without looking.

L’intersection est le lieu de prédilection d’accrochages entre tous les usagers de la route. Voici le cas typique de conflit entre cycliste et automobiliste.

Un cycliste roule tout droit, et un automobiliste veut tourner à droite et coupe le cycliste. Pourtant, c’est le cycliste qui continue tout droit qui a priorité.

Automobilistes — le miroir de droite est un outil précieux pour voir un cycliste qui vient derrière vous.

Cyclistes — sachant que l’intersection est un lieu de conflits potentiels, roulez à vitesse modérée en ville. Et au feu rouge, faites-vous voir en arrêtant en avant des voitures.

La portière est la hantise de tous les cyclistes. Ce geste anodin que font machinalement les automobilistes tous les jours peut causer de très vilaines surprises au cycliste. C’est l’automobiliste qui a la responsabilité de regarder si le champ est libre avant d’ouvrir sa portière.

Une portière ouverte de façon impromptue peut causer un très grave accident cycliste, pourtant si facile à éviter.

Cyclistes — lorsque vous roulez en ville, soyez prévisibles : roulez en ligne droite le long des voitures stationnées. Si vous roulez à une vitesse de 15-20 kilomètres-heure, il sera plus facile pour vous d’éviter les embûches de la circulation.

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »