Feeds:
Posts
Comments

Archive for August, 2013

Accent québécoisI took this photo in métro Jean-Talon.

It’s got dzidzu-tsitsu written all over it…

Sortie is pronounced sor-tsi.

Côte-Vertu is pronounced côt-ver-tsu.

Direction is pronounced dzi-rek-sion.

It’s got tsi, tsu and dzi — but not dzu.

For dzu, I should have travelled to métro Dzu Collège!

Du Collège

Read Full Post »

1. de quoi tu parles?

Confused, a guy asked his friend de quoi tu parles?, or “what are you talking about?” Using the inversion here (de quoi parles-tu?) would sound much less conversational.

2. viens-t’en!

A mother told her child to come to her by saying viens-t’en, “come here.” The opposite (go away) is va-t’en. The infinitive forms are s’en venir (to come along) and s’en aller (to go away). Je m’en viens means “I’m coming.”

3. un esti de gros cave

A guy told his friend that the person they were talking about was un esti de gros cave, or “a big fucking idiot.” Esti is a swear word in Québec. Cave (idiot) isn’t a swear word, but it is an insult.

4. chu allé

During a conversation, my neighbour’s child pronounced je suis allé informally as chu allé. Another informal pronunciation you may hear is chui allé. My young neighbour also got into an argument with an another neighbour. He told her she was crazy: t’es folle!

5. y’a rien de bon icitte

An angry lady in a restaurant said y’a rien de bon icitte, “there’s nothin’ good here.” Some native speakers may find it odd to hear a learner of French say icitte instead of ici. Saying y’a rien de bon ici is perfectly conversational too.

Il y a is generally pronounced as y’a during conversations. In this example, y’a rien is an informal pronunciation of il n’y a rien.

Read Full Post »

People ask in forums online where to live in Montréal to learn French.

It matters little where you live in Montréal.

Furthermore, this is the wrong question.

The better question to ask is:
How will I spend my days?

Will you attend university in French? Will you accept work in French? Will you join a group where there are francophones? Will you share an apartment with a francophone?

There’s nothing preventing you from learning French in a typically non-francophone neighbourhood.

I have a Turkish friend who speaks fluent French. He never left Istanbul to learn French. He works in a hotel. He spends his days speaking with people.

It doesn’t matter that his neighbours speak Turkish. It doesn’t matter if your neighbours don’t speak French.

It may not even matter if your neighbours do in fact speak French. Just because there are francophones in your street doesn’t guarantee anything.

If you want francophone “atmosphere,” by all means, pick a typically francophone neighbourhood.

But don’t stop there, because what really matters is who you’ll spend your days with.

Focus on that instead if you’re serious about learning French in Montréal (or anywhere).

Read Full Post »

Following Justin Trudeau’s confession that he’s smoked weed, I collected some vocabulary related to marijuana used in the Québécois media for you to learn.

The examples are linked directly to their source. There’s pronunciation help at the end of this entry.

1. fumer du pot

Justin Trudeau admet avoir fumé du pot il y a trois ans.
Justin Trudeau admits that he smoked pot three years ago.

2. fumer de la marijuana

Justin Trudeau dit avoir fumé de la marijuana.
Justin Trudeau says that he smoked marijuana.

3. allumer un joint

« L’un de nos amis a allumé un joint. »
“One of our friends lit up a joint.”

4. fumer du cannabis

Justin Trudeau a fumé du cannabis «cinq ou six fois» dans sa vie.
Justin Trudeau has smoked cannabis “five or six times” in his life.

5. prendre une puff

M. Trudeau a reconnu avoir «pris une puff» lors d’un souper entre amis.
Mr. Trudeau admitted to having taken a puff at a supper with friends.

6. rendre le pot légal

Faut-il rendre le pot légal?
Should pot be made legal?

7. la légalisation de la marijuana

Trudeau fera de la légalisation de la marijuana un élément de sa plateforme électorale.
Trudeau will make the legalisation of marijuana part of his electoral platform.

8. décriminaliser la marijuana
9. légaliser la marijuana

Le gouvernement Harper a réitéré mercredi son refus de décriminaliser et de légaliser la marijuana.
The Harper government reiterated its refusal on Wednesday to decriminalise and legalise marijuana.

10. essayer le cannabis

Stephen Harper n’a jamais essayé le cannabis.
Stephen Harper has never smoked (tried) cannabis.

The words marijuana, cannabis and pot are interchangeable but, of the three, pot has a more informal feel to it.

If you can say légaliser la marijuana, you can also say légaliser le cannabis and légaliser le pot. If you can say décriminaliser la marijuana, you can also say décriminaliser le cannabis and décriminaliser le pot.

Pronunciation help

  • The final t in pot is pronounced.
  • The final s in cannabis is pronounced.
  • Puff sounds like poffe.
  • Joint is pronounced like a French word.

Read Full Post »

In the video from entry #671 with Marc Trudel, the interviewer uses the québécois expression c’est plate.

The interviewer asks Trudel if magicians can reveal how they perform their tricks. Trudel says no. He compares it to being told how a film ends before you’ve seen the film.

The interviewer says “that’s no fun” or “that stinks.” C’est plate, ça.

Below is another video from Marc Trudel transcribed in French.

Trudel shows you how to impress your friends by cutting a deck of cards with one hand (couper à une main).

Alors, voici maintenant une technique pour impressionner vos amis avec des cartes. Alors, c’est une technique toute simple pour couper les cartes avec une seule main. Alors, je vais vous expliquer comment ça fonctionne. Ça peut sembler compliqué, mais avec un peu de pratique vous allez y arriver facilement.

Alors, vous commencez par placer votre pouce de ce côté-ci, le majeur de l’autre côté, ainsi que l’annulaire. Donc, ça c’est la position initiale. Par la suite, on place le petit doigt à l’arrière et l’index à l’avant.

Vous allez maintenant laisser tomber la moitié des cartes à l’arrière et, avec votre index, vous poussez comme ceci pour faire remonter le paquet inférieur. Maintenant vous allez laisser tomber le paquet qui se trouvait sur le dessus et vous inversez les paquets en refermant la main, comme ceci.

Donc je vais le refaire une autre fois. Vous tenez les cartes de cette façon, on laisse tomber la moitié des cartes, on pousse avec l’index, on laisse tomber le paquet supérieur et on referme les cartes.

Alors, ça demande un peu de pratique. Évidemment, quand on a appris le tour, on peut accélérer le processus, le faire à plusieurs reprises. On peut aussi évidemment le faire avec la main droite. Et finalement, si vous avez assez de pratique, vous pouvez le faire avec les deux mains à la fois.

Donc, pour ceux qui ont un peu de difficulté et qui trouvent que les cartes sont un petit peu grosses, sachez qu’il y a deux grosseurs de cartes. Ces cartes-là sont utilisées pour le poker donc sont un peu plus grandes. Sinon, à la maison, il se peut que vous ayez de cartes bridge qui sont légèrement plus étroites. Et avec ces cartes-là, ça va peut-être être plus facile si vous avez des plus petites mains que les miennes.

Alors, voici une technique pour impressionner vos amis!

Read Full Post »

Here’s a new video with the text transcribed in French. I chose this video because it’s related to some of the videos you’ve already listened to about magic tricks in the Listen section.

In the video, Marc Trudel answers questions about his work as a magician. There are lots of expressions that you can learn from this video and begin using yourself in French.

— Je me demandais, toi, comment t’as eu le déclic magique, là… la piqûre pour la magie?

— Ça s’est fait quand même assez jeune. J’avais peut-être sept, huit ans. Et mon père avait une immense vidéothèque à la maison. Il enregistrait plein de trucs sur vidéo. Et j’ai découvert les cassettes de David Copperfield, ses spéciaux à la télévision. Pis quand j’ai vu ça, il faisait des choses exceptionnelles, et c’est vraiment ça qui m’a donné le goût de devenir magicien.

— Donc c’est un peu comme ton idole, là. C’est vraiment, c’est lui que t’admirais le plus.

— Oui, absolument. Encore aujourd’hui, d’ailleurs. Je pense que c’est mon magicien préféré. Copperfield, dans ses spectacles, présente des choses exceptionnelles. Il pouvait faire disparaître un avion ou même un wagon de train, il pouvait voler dans les airs comme Peter Pan. Il pouvait même disparaître et réapparaître dans un autre pays. Pour moi, c’est encore aujourd’hui le meilleur magicien.

— T’as décidé très jeune que t’allais devenir magicien. Mais comment tes parents ont réagi face à ce… ton choix de carrière qui est, disons, peu traditionnel?

— Effectivement! Ben, très bien, étrangement. Ils m’ont toujours supporté là-dedans. Au début, bon c’est sûr, je leur présentais des petits tours! C’était mon public test. Pis par la suite, quand j’ai progressé, j’ai commencé à présenter des spectacles pendant mes études. Pis c’est comme ça que je gagnais des sous, pis éventuellement j’suis devenu magicien professionnel et je gagne ma vie avec ça maintenant. Pis encore aujourd’hui mes parents m’encouragent là-dedans.

— Dans le monde d’Harry Potter, on étudie la magie à l’École de Sorcellerie de Poudlard. Mais là, ici dans notre réalité, est-ce que ça existe une école de magie? Où est-ce qu’on l’apprend, la magie?

— Malheureusement, y’a pas d’université de la magie, y’a pas un Poudlard où on peut apprendre la magie. Y’a quelques magiciens au Québec qui donnent des cours. Moi-même je donne des cours privés. Cependant, normalement, la magie, c’est surtout autodidacte. Ça veut dire quoi? Ça veut dire qu’on apprend par soi-même. Donc, on apprend dans les livres, pis on pratique. C’est un peu comme un instrument de musique, comme si on apprenait le piano. D’ailleurs, quand j’ai écrit la série «Les coulisses de la magie», c’est ce que j’avais en tête. Je me disais : qu’est-ce que j’aurais aimé apprendre comme tour quand j’ai commencé à pratiquer la magie? C’est comme ça que j’ai écrit la série.

— Une fois que tu maîtrises bien un tour, comme… est-ce que tu peux révéler les secrets? Par exemple, à ton meilleur ami, ta mère?

— On peut présenter à la famille, aux amis. Cependant, si on révèle le tour, mais y’a plus de magie! Les gens seront plus impressionnés. Donc quand on connaît un secret, évidemment, il faut le garder pour soi. De toute façon, vous êtes déjà chanceux d’apprendre des tours de magie comme ça. Je vous en enseigne plein! Donc, évidemment, après, il faut garder le secret. Il faut pas le révéler. Sinon, on enlève l’effet de surprise. C’est comme si on allait au cinéma, pis quelqu’un nous expliquait la fin du film avant de voir le film.

— C’est plate, ça.

— Et voilà! Donc, c’est la même chose en magie. Faut pas révéler nos secrets.

— Le secret le mieux gardé c’est que moi aussi je fais des tours de magie.

— Oh! Vraiment?

— Oui, oui. Regarde bien. Je vais commencer par… ma baguette magique.

— Wow! Oui, impressionnant! Excellent.

— Maintenant, je vais me concentrer. Prépare-toi, ça va apparaître.

— D’accord.

— Attends une minute, c’est pas complètement au point, là!

— Effectivement.

— Je vais me concentrer, ça sera pas long. Alors, un, deux, trois. J’y étais presque, là. Attends une minute. Une dernière fois, je te dis, je me concentre, il va vraiment apparaître où je l’ai vu dans ma tête.

— D’accord.

— Un, deux, trois.

— Je pense que c’est pas tout à fait…

— Non, non, non, Marc, écoute… non, non, non, écoute, je l’ai vraiment beaucoup répété. Marc…

— Abracadabra! Ah! Et voilà! Excellent! Excuse-moi là, c’est que…

— Marc? Marc? J’suis où, là? Marc? Marc! Fais-moi apparaître, c’est pas drôle! Marc!

Read Full Post »

On an STM bus, a young man said on débarque ici to a friend sitting beside him, or “let’s get off here.”

A friend offered me a diet Pepsi to drink, un Pepsi diète.

The Pepsi was in a can, en canette.

A doctor that I won’t be seeing anymore had his receptionist call me. She said je ferme votre dossier, or “I’m closing your file.”

A sign at a fast food restaurant said veuillez faire la ligne ici, or “please line up here.”

Two friends wished each other a happy noon lunch break by saying bon midi! and bon lunch! to each other.

I saw a sign in shopping centre that said bon magasinage!, or “happy shopping!”

A Latin American tourist asked her husband what on signs outside buildings in Montréal could possibly mean. It’s the equivalent of a one-bedroom apartment available for rent.

Signs that read logement à louer mean that there’s an apartment available for rent.

The words diète and midi from above are dzidzu words. Diète is pronounced dziète and midi is pronounced midzi.

Read Full Post »

Older Posts »