Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘Viagra’

Mike Ward uses a lot of informal French in the comedic sketch that you listened to in entry #472.

One of the informal verbs that he uses is shaker, which, maybe you guessed it, comes from the English “shake.”

In his sketch, Mike Ward relates his first experience with Viagra. He tells the audience that the effect on him was so strong that: mon pénis shakait!

It shook, it trembled, it vibrated…

Shaker is a verb that you’ll sometimes hear used in the spoken French of Quebec on an informal level.

It’s an informal equivalent of trembler, vibrer, etc.

You can go back and listen to Mike Ward’s sketch here.

Read Full Post »

In Mike Ward’s comedic sketch from entry #472, we hear him ask the audience:

Y’en a-tu qui ont déjà essayé du Viagra?

In English, he’s asking: “Is there anybody (here) who’s ever tried Viagra?”

Y’en a-tu? means the same thing as il y en a?

Y’en a-tu qui ont déjà essayé du Viagra?
= Il y en a qui ont déjà essayé du Viagra?
= Est-ce qu’il y en a qui ont déjà essayé du Viagra?

Because il is often pronounced as y in informal French, il y en morphed into y’en. I’ve included the apostrophe to show that it’s pronounced as one word, like yen.

When Mike said -tu after the verb a, he created a yes-no question. Another example: c’est-tu vrai? is an informal yes-no question meaning “is it true?” This -tu rarely appears in writing, but you’ll hear it in informal speech.

You might also hear y’en a-tu? used on its own. If you hear someone ask this, it means “are there any?” It means the same thing as il y en a? (or est-ce qu’il y en a?).

Listen again to Mike Ward’s sketch here.

Read Full Post »

OK, parfait. Là, je veux savoir, avant de commencer, y’en a-tu qui ont déjà essayé du Viagra? Qui par applaudissements a déjà pris du Viagra? Y’a-tu… OK, y’a une personne qui applaudit, un peu gênée. Moi, j’en ai pris, j’en ai pris du Viagra. J’ai pas honte de t’ça. J’ai essayé ça pis moi, regarde, j’savais pas que j’avais des problèmes d’érection avant d’essayer le Viagra. Mais là j’ai réalisé, j’avais jamais bandé de toute ma vie.

C’était fou, avec le Viagra, c’était fou… comme… ostie… mon pénis shakait! Mon pénis était fâché! Y était… Y voulait tuer tout l’monde. J’avais neuf pouces de graine, j’avais six pouces de peau. Ça voulait arracher… ça… mon pénis était Hulk Hogan qui déchire son t-shirt, ostie. J’ai encore les vergetures. Ç’a, ç’a vraiment… Pis je l’ai pas dit, je l’ai pas dit à ma blonde quand j’ai essayé ça, t’sais, parce que… [elle] était pas là, c’est pas d’ses câlisse d’affaires, t’sais! Non, non, mais… [elle] était là.

T’sais, l’annonce qui dit, si l’érection dure plus que quatre heures, consultez votre médecin. Pis là, j’étais comme, tabarnak, j’sus au Québec, j’en ai pas d’médecin! T’sais, pis… Imagine, j’appelle Urgences Santé, je peux pas appeler Urgences-santé dire : « Oui, salut, c’est Mike Ward. Eille! j’sus vraiment bandé! » C’est sûr que ça passe aux nouvelles. Fait qu’là…

Read Full Post »